1001e question! La curiosité est-elle une vertu?

Qu’est-ce qu’une vertu? La curiosité est-elle une vertu ?

La vertu est, en philosophie grecque depuis Platon et surtout, Aristote, la disposition habituelle à faire le bien. Elle est un habitus, c’est-à-dire qu’elle s’acquiert et se cultive, par entrainement répété. Pour devenir vertueux, il faut exercer suffisamment les vertus pour qu’elles deviennent des réflexes. Le mot vient du latin vir, l’homme au sens masculin. Être vertueux, au départ, chez les Romains, c’était être un homme viril, un homme véritable.

La philosophie grecque identifie quatre vertus cardinales, c’est-à-dire à la charnière de tout comportement humain :

  • Prudence
  • Justice
  • Force
  • Tempérance.

La théologie chrétienne a repris ces vertus « humaines », accessibles à tout être humain, pour leur ajouter les trois vertus théologales citées par St Paul, qui ne peuvent s’acquérir que par grâce divine :

  • Foi
  • Espérance
  • Charité.

Chacune des vertus principales peut se décliner en vertus secondaires. En outre, une vertu est un équilibre. En manquer peut devenir un vice, mais l’avoir en excès aussi. Par exemple, manquer de courage (vertu de force) peut conduire à la lâcheté. Mais l’excès de courage va jusqu’à la témérité, ce qui n’est plus vertueux.

Il en découle que la curiosité n’est pas une vertu, même dérivée d’une de ces vertus principales. On pourrait se poser la question de la curiosité intellectuelle. On trouve aussi en philosophie des vertus intellectuelles :

  • Science
  • Art
  • Prudence
  • Intelligence

Ce qu’on appelle parfois curiosité intellectuelle est en fait plutôt la vertu de science, la quête de la vérité.

4.7/5 - (4 votes)

Commentaires

  1. Louise Cardin

    La curiosité, telle que la plus part la connaissent, est celle qui cherche à satisfaire tout prix son manque de connaissance, sans pour autant changer quoi que ce soit. Cela devient même un défaut.

    Celle qui veut s’en tenir uniquement à connaître la Vérité divine pour mieux s’ajuster à la Volonté de Dieu, devient une vertu.

Répondre