Peut-on être catholique et malbar?

Je m’excuse par avance si ce n’est pas le bon endroit pour exposer m’a situation. Je me permets de vous contacter car je m’interroge sur une situation, j’ai 25 ans j’habite sur l’Île de La Réunion et depuis petit je suis dans la religion catholique, je fais mes prières je me rends à la messe, malheureusement pas souvent mais je m’y rends, également à l’église pour me confier et prier Dieu. Depuis quelques années, je suis me rends à des services malbar je suis moi-même malbar mais sans pratiquer totalement la religion. Cependant, depuis les années passent et que l’on m’invite pour les services, je tiens à proposer mon aide pour les personnes qui m’invite, ce qui les rends vraiment heureux, et ce qui implique de faire un carême que je fais avec coeur. Je crois beaucoup en Dieu et je sais qu’il est toujours là avec moi et j’essaie d’être une personne toujours bon et je me dis que tous les jours je dois me montrer bon pour Dieu et pour les autres. Mais voilà il n’y a pas si longtemps une personne m’a indiqué qu’en faisant cela c’était un pêché et que arrivé au moment du jugement Dieu n’allait pas être content et je ne devait pas manger ce que l’on me propose là-bas et de ne plus y aller… J’avoue que depuis que l’on m’a dit ça je suis assez perdu tout en sachant que ce que j’ai fait c’est avec bon coeur et que n’oublie pas mon Dieu pour autant et je sais qu’il est avec moi. Pourriez-vous m’apporter une réponse et m’éclairer sur la situation s’il vous plaît?

La question peut être difficile pour nos lecteurs métropolitains. De ce que nous comprenons, les Malbars sont des Réunionnais d’origine indienne, pratiquant une forme d’hindouisme. Cf. https://fr.wikipedia.org/wiki/Malbars.

Il en résulte que, même avec les meilleures intentions du monde, on ne peut pas être à la fois catholique et participer à des cérémonies malbaraises, partager des repas cultuels ou faire des jeûnes rituels, comme nous le comprenons de la question. Si un catholique peut exceptionnellement participer à une cérémonie religieuse d’un autre culte – par exemple au mariage d’un ami – c’est en tant qu’observateur, et il ne doit en aucun cas prendre part aux actes cultuels proprement dits. Y participer, même de bonne foi ou pour faire plaisir, c’est tout simplement un péché contre le premier commandement et c’est de l’idolâtrie. C’est donc grave.

Nous recommandons instamment, par conséquent, à l’auteur de la question de ne plus se rendre à ces cérémonies, sauf exception comme un mariage ou des funérailles, et de ne jamais accomplir les actes rituels qui y sont liés.S’il partage un repas, ce doit être uniquement sur le plan convivial, comme on irait manger chez des amis juifs ou musulmans.S’il rend service, c’est uniquement pour cela, comme il rendrait service à des amis. Il doit aussi d’urgence aller se confesser car ce qu’il a fait est en fait une apostasie: il a adoré d’ autres dieux que Dieu, même s’il ne s’en est pas trop rendu compte.

Et il est clair qu’il lui serait très profitable spirituellement d’aller à la messe tous les dimanches, de lire la Parole de Dieu tous les jours et de développer sa vie de prière.

 

 

 

4.2/5 - (5 votes)

Répondre