Adam et Eve étaient-ils noirs ? (1/3)

Adam et Eve étaient-ils noirs ?(1/3)

Cette question fait partie d’une série de trois, auxquelles nous répondrons en alternant éventuellement avec les questions d’autres internautes.

Quelle était la couleur de peau d’Adam et Eve, ou plus largement leur origine ethnique? Qui peut le dire? Certains diront qu’ils n’ont jamais existé. Et nous rappelons aussi que, en exégèse biblique, si la lecture littérale (au premier degré) ne doit jamais être négligée, que la Commission pontificale biblique précise que l’exégèse catholique n’accepte pas de s’en tenir à une lecture fondamentaliste. Donc on ne peut pas prendre les récits de Genèse 2 et 3 au pied de la lettre.

D’après la plupart des biblistes, les rédacteurs de la Genèse étaient des juifs exilés à Babylone au VIe siècle avant Jésus-Christ. Que connaissaient-ils du monde? Le Proche-Orient, l’Egypte, vaguement la Grèce qui n’était pas encore à son apogée du Ve siècle, l’Empire perse était en construction (puisque c’est Cyrus, le deuxième empereur perse, qui vaincra les Babyloniens). Ils avaient aussi quelques notions du Pays de Koush, notion floue qui peut être la Nubie (Soudan actuel) ou l’Ethiopie. Donc des personnes “noires” seraient des Koushites.

Le texte de la Bible ne dit nulle part qu’Adam et Eve étaient koushites. Au contraire, les quatre fleuves cités en Gn 2 sont indentifiables en Mésopotamie, en Irak actuel, éventuellement Kurdistan (Est de la Turquie-Nord de l’Irak) ou  Nord de la Syrie. Il est alors logique que les auteurs de la Bible imaginaient très probablement Adam et Eve comme des habitants du cru, donc au type moyen-oriental.

Bien sûr, cela heurte nos connaissances scientifiques plaçant les premiers hommes en Afrique, donc éventuellement de couleur noire. Mais, d’une part, bien malin qui peut dire quelle était la couleur exacte de l’australopithèque  Lucy ou les autres hominidés découverts en Afrique. D’autre part, la Bible n’est pas un traité de paléontologie et elle a été écrite avec les connaissances des hommes de l’Antiquité.

Ce qui est important sur le plan théologique, c’est que tous les être humains descendent d’Adam et Eve et que ce n’est qu’à la génération des fils de Noé, Sem, Cham et Japhet, que les grandes familles ethniques se distinguent. La Sainte Ecriture met en avant l’unicité de l’humanité, quelle que soit l’ethnie ou la couleur de peau.

4/5 - (4 votes)

Commentaires

  1. theodule

    ….. unicité de l’humanité ET la spécificité de la différence de la simple animalité , n’en déplaise aux anti-spécistes !

  2. Bob

    Il y a une thèse insidieuse chez les cathos, c’est de la nécessité d’ajuster les représentations bibliques aux réalités scientifiques. C’était notamment la thèse de Brunor, autor des “indices pensables”, pour présenter aux ados sous forme de BD des réflexions philosophiques (un peu sèches, disons-le) sur la foi chrétienne. Brunor avait été dénoncé dans l’Homme Nouveau par un professeur polonais, et s’était très vilainement défendu : là où le professeur relevait les failles du raisonnement, Brunor se défendait en rappelant qu’il était nommé dans l’Eglise de France responsable de ceci ou de cela… sans répondre sur le fond. Arguments d’escroc. Passons.

    La phrase : “[des éléments bibliques] heurtent nos connaissances scientifiques.” mérite d’être nuancée. Il faudrait parler des “hypothèses scientifiques en vigueur actuellement”, celles-ci étant très faibles. Et demain elles auront changé. Un entrefilet, passé inaperçu dans sciences et vie, expliquait qu’on venait de découvrir dans une même grotte autour de restes d’un même feu des restes d’Homme de Néanderthal, de Cro-Magnon, et un Sapiens. Or les trois étaient censés ne jamais s’être connus, et la disposition de leurs restes indiquaient clairement qu’ils appartenaient à une même communauté de vie. Cela n’a pas fait la Une du 20h, et ma mémoire peut me tromper sur certains détails de l’histoire. Le fond du message étant : nos conniassances scientifiques ne sont pas égales en solidité, et la paléontologie est clairement un domaine où i ly a beaucoup d’inconnues.
    Par exemple, l’homme est censé n’avoir jamais connu les dinosaures. Or depuis que les historiens (des scientifiques donc) ont très sérieusement la tradition orale dans les années 70, on se demande d’où vient la légende des dragons ? Et la description de Léviathan au chapitre 40 de Job ressemble quand même beaucoup à un dinosaure de grande taille. Ce ne sont que des hypothèses et des questions. Mais s’imaginer qu’il y a d’un côté des connaissances sûres et fiables (la paléontologie) et de l’autre une vision romancée de la réalité (la Bible), c’est aller un peu vite en besogne. Bien sûr la Bible n’est pas faite pour être toujours et partout prise au pied de la lettre (Création en 7 jours ou en 7 milliards d’années ? Qui peut le dire ?). Mais la paléontologie n’est pas beaucoup plus avancée sur beaucoup de sujets, contrairement à ce que veulent faire croire péremptoirement les ennemis de l’Eglise.

  3. On peut aussi considérer qu’Adam et Eve représentent l’humanité dans son ensemble. Le récit concernant “l’arbre de la connaissance du bien et du mal” est de toutes les époques et trés actuel. Situés dans le temps et dans l’espace, nous considérons les choses sous cet angle. Dieu voit l’homme avant, pendant et après, dans son contexte. Mais il accepte de se faire l’un de nous pour venir à notre rencontre.

  4. Jean

    Heureusement que tout cela n’est que fiction littéraire! “Dieu, personne ne l’a jamais vu” (1Jean 4,12). Par conséquent, nul ne connaît la couleur de sa peau ni celle de ses créatures. Ce que sa Parole nous demande, c’est de “nous aimer les uns les autres, de nous pardonner, de nous réconcilier, de partager cette courte existence jusqu’à ce qu’elle s’achève dans la mort”. Quant au reste, nul ne sait si réellement Dieu existe, et si la vie continue ou s’achève dans la corruption du tombeau! Nous sommes tous dans les supputations, croyants ou pas!

  5. Petitjean

    Quel manque de foi ! Heureux ceux qui croient sans avoir vu dit Notre Seigneur! Le Credo nous dit tout ce que nous devons croire et pour réfuter votre commentaire il dit entre autre : « nous croyons à la vie éternelle « 
    Ce n’est pas tout de se réconcilier , se pardonner etc…, il faut aussi croire en Dieu notre Père et obéir à ses commandements

Répondre