Encore les ordinations d’évêques lefebvristes

Le dernier livre d’Yves Chiron (Histoire des traditionnalistes, Taillandier 2022) nous apprend qu’il y aurait dans le monde plusieurs centaines d’ “évêques” ordonnés illicitement. Sans remonter très loin dans le temps ,on peut ainsi citer les ordinations effectuées secrètement par Mgr Ngo Dinh Thuc, ancien archevêque de Hué réfugié en Europe, à la fin des années 70, ou plus récemment celles effectuées par Richard Williamson. Les “évêques” qu’ils ont ordonnés en ont ordonné d’autres, et ainsi de suite. Si le Saint-Siège a reconnu de facto la validité des ordinations effectuées par Mgr Lefebvre en 1988, qu’en est-il de ces lignées parallèles d’évêques ? Elles s’inscrivent certes dans la continuité apostolique, mais on peut se demander si des hommes ont la possibilité, par un simple rite et de leur seule initiative, de convoquer l’Esprit Saint dont on demande l’intervention au cours d’une ordination ou d’une consécration eucharistique, et ce en dehors de toute communion ecclésiale ?

Cf. notre article très récent https://reponses-catholiques.fr/pourquoi-les-ordinations-deveques-lefebvristes-seraient-valides/. Nous n’avons pas grand-chose à ajouter. Le St-Siège n’a pas « reconnu de facto la validité des ordinations effectuées par Mgr Lefebvre », elles sont valides de jure. Mais elles ne sont pas licites. Tout comme dans le cas d’évêques orthodoxes.

Ce qui n’empêche pas qu’ils sont hors de la communion de l’Eglise catholique et que, pour tout catholique, c’est l’évêque catholique d’un diocèse donné qui est l’Ordinaire du lieu. Même s’il y a un évêque « parallèle ».

Tant que le schisme n’est pas résolu, la question de qui est l’Ordinaire ne se pose pas. Elle pourrait se poser en cas de retour des schismatiques à la Communion catholique. Et encore, ce serait plus simple avec les orthodoxes car ils pourraient être évêques d’églises orientales, l’évêque catholique du lieu pouvant être simplement celui des latins (comme il y a un Patriarche latin à Jérusalem, par exemple, alors que des églises orientales unies à Rome comme les maronites ou les syriaques ont leurs propres évêques dans le même lieu).

Malheureusement, c’est pour l’instant « un souci de riche » : on est loin du retour à la communion ecclésiale avec les lefebvristes et le mieux est de prier pour cela.

5/5 - (1 vote)

Commentaires

  1. Bruno ANEL

    Vous esquivez la question d’autres ordinations illicites faites en dehors de toute communauté écclésiales, celles de Ngo Dinh Thuc ou de Williamson. A vous lire, les ordinations anglicanes sont valides, quoiqu’en ait dit Léon XIII.

Répondre