Justice et Miséricorde divines (1/3)

Je me pose de plus en plus de question : je suis dans un foyer du Chemin neuf et j’ai fait des retraites avec eux et cela m’a rendue très énervée contre eux et je me suis posé beaucoup de question envers toutes les bases de la foi que je connais. Beaucoup d’incompréhensions dans leurs discours qui me posent un tas de questions Je me pose la question de plus en plus comment Dieu peut-il être juste et miséricordieux à la fois ?? Je n’arrive pas à comprendre : enfaite je trouve qu’il y a un grand écart entre les mouvements charismatiques ( le Chemin Neuf) : qui voient Dieu comme quelqu’un de miséricordieux, peu importe nos erreurs ils nous pardonnent .Et d’un autre côté les tradis ( Fraternité Saint Pierre); qui voient Dieu comme quelqu’un qui est juste : qui nous pardonnent mais qui ne nous fait prendre conscience de nos fautes. Pourquoi certaines personnes ne croient pas en la totalité de la Bible ? Pourquoi des communautés tendent au progressisme ? Pourquoi certaines communautés remplacent des prêtes par des femmes ? Alors que l’évangile dit clairement que ce rôle revient aux hommes. Une amie me demande de lui prouver en quoi être catholique signifie être pro-vie. Pourtant les textes de l’Évangile sont très clairs sur ce sujet. Enfin je me demande commment l’Esprit Saint agit en nous ? Comment être sûre que c’est bien l’Esprit Saint ? J’ai l’impression qu’il y a énormément de derives avec l’Esprit Saint certains ne font que l’invoquer. Par la suite est ce que l’Évangile demande l’oecuminisme.Il me semble que non. Alors comment cela se fait-t-il que des communautés oecumiques existent-elles ?? Pourquoi certaines communautés tendent tant à s’éloigner des vraies valeurs de la Bible ? Pourquoi ont-elles tant de tolérance et d’acceptation pour la société actuelle ? (1/3)

Il y a au moins huit questions dans cette question et il ne nous semble pas juste qu’une seule personne monopolise le site sur un nombre aussi grand de questions. Nous en choisissons donc trois, d’autant plus que nous n’avons pas de réponse à des questions du genre « Pourquoi certaines personnes ne croient pas en la totalité de la Bible ? », vu que ce n’est pas notre cas. C’est à ces personnes qu’il faut le demander, nous ne pouvons pas répondre à leur place. Que l’auteur nous pose ses autres questions une par une. Nous traiterons donc 1° la Miséricorde, 2° l’œcuménisme et 3° l’Esprit Saint.

Nous commencerons par dire que la Communauté du Chemin Neuf se définit comme « une communauté catholique à vocation œcuménique. ». L’oecuménisme fait donc partie intégrante de son charisme, avec de véritables fruits : c’est entre autres grâce au Chemin Neuf qu’une véritable avancée doctrinale a pu être faite entre catholiques et luthériens, ces derniers abandonnant clairement la doctrine de la Justification dans la Déclaration d’Augsbourg de 1999 (cf. https://reponses-catholiques.fr/justification-par-la-foi/ ). Ses statuts ont été approuvés par le St Siège et elle n’a plus à démontrer la solidité de sa doctrine, son dynamisme dans l’évangélisation et sa capacité à accompagner spirituellement les personnes. Par ailleurs, elle est fidèle au Magistère de l’Eglise, tout le Magistère de l’Eglise, y compris celui de Vatican II, de St Jean-Paul II, de Benoît XVI et de François. Nous laisserons de plus compétents que nous répondre pour la Fraternité St Pierre sur ce point. Mais, avant d’aller plus loin sur l’œcuménisme, voyons ce qu’il en est de la Justice et de la Miséricorde

1° Comment Dieu peut-Il être juste et miséricordieux à la fois ?

La Justice est un des attributs de Dieu depuis au moins la philosophie grecque de Platon. C’est donc un point admis dans un grand nombre de religions. Il est cependant curieux de remettre en question la Miséricorde divine, caractéristique sans ambigüité du Dieu de la Bible (cf. https://reponses-catholiques.fr/les-sources-scripturaires-de-la-misericorde-divine/). Un Dieu qui ne serait que juste ne serait pas le Dieu des chrétiens. Examinons les conséquences :

  • Si Dieu n’était que juste et non miséricordieux, Il aurait laissé Caïn (Gn 4) être mis à mort, sans laisser la conscience humaine travailler le coupable et lui permettre de faire un chemin. De plus, Caïn exécuté, un tiers de l’humanité n’aurait tout simplement jamais existé, puisqu’il est un des trois fils cités dans l’Ecriture d’Adam et Eve
  • Le roi David aurait été lapidé pour adultère et pour meurtre après sa liaison avec Bethsabée et la mort d’Urie (2 S 11), puisque c’était la peine préconisée dans la Loi., que Dieu a donné à Moïse au Sinaï. Il n’y aurait pas eu de Messie de la lignée de David, via Salomon, fils de Bethsabée. Bethsabée aurait sans doute été lapidée aussi (Dt 22,22). Or, le texte suggère que Bethsabée n’était pas consentante. Une innocente serait morte
  • La femme adultère aurait dû être lapidée, Jésus se mettant en tort de ne pas appliquer la Loi venant de Dieu. C’est bien ce que les Pharisiens lui reprochent : d’être miséricordieux
  • Même la Vierge Marie aurait dû être lapidée, se trouvant enceinte de quelqu’un d’autre alors qu’elle était fiancée
  • Il n’y aurait pas de Purgatoire, tous ceux ne pouvant aller au Paradis seraient damnés
  • Il n’y aurait pas de Sacrement de Réconciliation. En toute justice, Dieu devrait nous laisser avec notre faute et notre culpabilité, et assumer les conséquences de nos actes. C’est bien le problème des Protestants et des Juifs : ils ne sont jamais sûrs d’être pardonnés.

Sans Miséricorde, l’homme serait livré à sa misère. Le Christ est venu pour nous sauver, c’est-à-dire nous faire grâce de la mort éternelle, qui est la conséquence normale du péché originel. Il ne cesse de dire qu’Il est venu, non pour les justes mais les pécheurs.

3.5/5 - (4 votes)

Commentaires

  1. Ami de St François de Sales

    “Il y a au moins huit questions dans cette question et il ne nous semble pas juste qu’une seule personne monopolise le site sur un nombre aussi grand de questions. Nous en choisissons donc trois….”

    Mais c’est vous qui décidez de publier ou pas, d’éditer ou pas ! Pour votre information, les termes “pas juste” et “monopolise” sont méprisants et humiliants. Vous pouviez écrire :

    “Il y a au moins huit questions dans cette question. Merci pour la confiance que vous nous témoignez et pour votre sincérité. Cependant, pour pouvoir répondre à tous nos lecteurs, il nous sera difficile de répondre à toutes vos interrogations. Nous en choisissons donc trois…”

    Aimer Dieu c’est bien, aimer le prochain c’est pas mal non plus. Bien à vous,

  2. Pierre

    Si Dieu n’était que justice, le royaume des cieux serait fermé à tous les hommes, car tous, y compris les saints, nous sommes pécheurs. Et comme le dit notre Seigneur au sujet de l’entrée au Paradis:” Cela est impossible à l’homme”. La grâce qui nous permet d’y accéder, c’est justement la miséricorde Divine, le pardon plein d’Amour de Notre Père des Cieux que Jésus nous a obtenu par son obéissance au Père en s’immolant pour nous sur le bois de la croix. Même l’Immaculée Conception est le fruit béni de cette miséricorde infini d’un Dieu qui nous aime au delà de toute justice.
    Ce qui est juste, c’est que je me reconnaisse pauvre et pécheur devant Lui. Ce qui est juste, c’est que je me convertisse et que je crois en l’Evangile. Ce qui est juste, c’est que je l’adore en vérité et que je le reconnaisse et l’aime tendrement comme le seul vrai Dieu, un et trine;

Répondre