Mariage josephin

Qu’est-ce que le « mariage joséphin » ? Que dit l’Eglise à ce sujet ?

C’est un mariage où les époux s’engagent d’un commun accord à ne pas avoir de relations sexuelles, comme Marie et Joseph. C’est une possibilité autorisée par l’Eglise mais elle doit être soigneusement discernée avec un accompagnateur spirituel. D’une part, il n’est pas sûr du tout que les deux époux soient aussi volontaires l’un que l’autre, malgré une approbation de façade. Le choix risque d’être imposé à l’un des deux, y compris sous forme d’emprise ou manipulation subtile.

D’autre part, un mariage chrétien doit être consommé pour être valide et ouvert sur la vie, donc la possibilité d’avoir des enfants. Ne pas avoir de rapports ferme la porte à la procréation naturelle. Le prêtre consulté va donc assez souvent refuser son autorisation pour des couples assez jeunes et en âge de procréer. On va être clair, l’absence de relations dans le couple renforce la tentation d’aller voir ailleurs et, même si les époux peuvent adopter, le refus d’avoir des enfants naturellement n’est pas une voie de fécondité normale du mariage.

Les époux Martin, les parents de Ste Thérèse de Lisieux, par exemple, voulaient s’engager dans ce type d’union et leur curé le leur a interdit. Entre les filles devenues religieuses et les enfants qui n’ont pas survécu, le moins qu’on puisse dire, c’est que l’ouverture à la vie a été prise très sérieusement une fois cette idée de mariage joséphin écartée.

Le cas va être plus fréquent en deuxième partie de vie, les époux décidant, après avoir eu des enfants, de ce type d’union. Encore une fois, encore faut-il que cela ne mette pas en péril la solidité du couple.

Des cas particuliers peuvent être autorisés. Par exemple, en 1949, les communistes chinois ont expulsé les missionnaires étrangers et interdit la vie consacrée aux Chinois. Des prêtres et religieuses chinois ont été obligés de se marier. Il est arrivé que certains prêtres s’entendent avec certaines religieuses pour se marier entre eux, afin de pouvoir respecter discrètement leur vœu de célibat/chasteté.

5/5 - (3 votes)

Répondre