Peut-on se remarier après un mariage avec un non-catholique ?

Supposons qu’une catholique épouse un musulman à l’Eglise. Si je comprends bien, ce mariage n’est pas sacramentel. Si ces époux divorcent, que dit l’Eglise sur ce mariage ? Est-il reconnu comme nul si le conjoint catholique, après son divorce, veut épouser une personne catholique avec bénédiction de l’Eglise ?

Oui. Ce mariage n’est pas indissoluble. Ceci dit, nous recommandons vivement de consulter un canoniste car une autre interprétation pourrait être possible : l’Eglise reconnait le mariage naturel et pourrait considérer qu’on est dans ce cas.

Un autre cas serait que la fidèle catholique démontre que son mari musulman a fait obstacle dans la pratique de sa foi (par exemple, cas très courant, en exigeant que les enfants du ménage soient musulmans). Elle pourrait alors se réclamer du privilège paulin, qui permet de mettre fin à une union et se remarier pour pouvoir rester fidèle à sa foi.

4.5/5 - (6 votes)

Répondre