Pourquoi la masturbation d’une célibataire est un péché?

J’aimerais vraiment que vous puissiez répondre à cette question qui me perturbe. Je me posais la question : oui la masturbation est un péché, mais du coup comment fait t-on pour avoir/ressentir du plaisir sexuel ? On me répondra avec un homme. Sauf que si on n’a pas de partenaire on ne peut pas avoir de relation sexuelle ?! On me dira il faut attendre le moment venu, mais si le Seigneur a choisi pour nous qu’on ne doit pas avoir de partenaire… ça veut dire que si on veut rester dans le droit chemin et suivant les choix du Seigneur on ne peut pas avoir/ressentir le plaisir sexuel ? Je ne sais pas si vous comprendrez. En gros si le Seigneur a choisi qu’on ne doit pas avoir de partenaire et qu’on n’a pas le droit de se masturber on ne peut pas avoir/ressentir du plaisir sexuel comme les autres couples ?? Pas de partenaire = pas de plaisir sexuel ? Donc ça veut dire qu’on a l’obligation d’avoir un partenaire dans sa vie si on veut ressentir ça sans pécher.

Plusieurs points problématiques dans cette question. « Si on n’a pas de partenaire on ne peut pas avoir de relation sexuelle ?! » Oui, c’est à peu près ça. Une « relation » implique une autre personne, sinon ce n’est pas une relation, c’est un auto-centrisme.

Ensuite, où l’auteur de la question a vu que le plaisir sexuel était une fin en soi ? Nous avions même eu vent il y a quelques années d’une étude affirmant que les femmes ont plus de plaisir à papoter entre copines que lors d’une relation sexuelle. Mais, plus sérieusement, de fait, la Révélation biblique nous indique que l’exercice de la sexualité implique un don de soi à l’autre, et que, dans le mariage, c’est l’analogie du don de Dieu à l’humanité et qu’il en sort davantage de vie. Nous recommandons à nos lecteurs de se former ou de découvrir la théologie du corps de St Jean-Paul II pour (re)trouver le sens profond de la sexualité.

La masturbation est un enfermement sur soi, il n’y a même pas besoin d’être un chrétien pour le savoir : de nombreux psychanalystes y descellent un indice de mal-être, d’angoisse et de misère affective. En tous cas, sans en faire tout un plat non plus, force est de constater que s’y enfermer ne porte pas à aller vers l’autre.

Aller vers l’autre peut se faire chastement, tous les consacrés le savent mais des laïcs le savent tout autant : l’énergie sexuelle peut se sublimer dans la discussion, l’étude, le travail, le sport, l’exercice des arts… Et surtout celui de la charité.

Ce qui nous amène à mettre en garde sur des propos tels que « le Seigneur a choisi qu’on ne doit pas avoir de partenaire. » Le Seigneur n’a rien fait de tel. Soit le Seigneur appelle au célibat consacré, ce qui n’a pas grand-chose à voir avec cette question, soit ce n’est pas sur son dos qu’il faut mettre l’absence de partenaire. Il est sûr que c’est très difficile de rencontrer l’âme sœur dans nos sociétés, mais ça n’a rien à voir avec le Seigneur. Que l’auteur de la question sorte, rencontre des gens, se donne dans un service d’Eglise ou autre, plutôt que de se centrer sur soi. Le lecteur pourra compléter avec l’article https://reponses-catholiques.fr/foi-catholique-masturbation-et-pornographie/

Car le Seigneur appelle tout chrétien à penser et agir pour la Gloire de Dieu et le salut du monde. Est-ce cela que l’auteur de la question a en tête en la posant ?

4.4/5 - (8 votes)

Commentaires

  1. Michael

    Incroyable qu’en 2022 il y ait encore des gens qui pensent que la masturbation est un péché. L’obscurantisme et la bigoterue des ces gens est sans limites

  2. Bruno ANEL

    Le plaisir sexuel a eté voulu par Dieu dans le cadre d’une relation. Dieu lui-même est relation. Ceci dit, mettre la masturbation sur le même plan que l’adultère ou pire la pédophilie est une aberration.

  3. Servus Dei

    Et oui! très juste!!
    La sexualité sublimée avec l’aide du Saint-Esprit nous fait grandir; la pratique sordide de la masturbation nous salit et salit notre relation aux autres, notre relation et notre regard envers l’autre sexe en particulier.
    En 2022 il y a encore des gens qui ne pensent pas comme les moutons qui suivent l’idéologie dominante de la libération sexuelle et ce faisant se jettent dans le ravin.
    A Michael qui pense que tout cela n’est obscurantisme et bigoterie, je te mets au défis de ne pas te masturber pendant 3 mois; même si tu n’es pas chrétien, tu verras très concrètement par toi-même les bienfaits que t’apporte l’abandon de ce loisir fétide.

  4. Pierre

    Pas de partenaire, pas de plaisir sexuel dites-vous.
    L’Evangile est encore plus clair et plus exigeant: pas de mari ou de femme, pas de relation sexuel. Donc hors mariage religieux il nous est demandé de vivre dans l’abstinence.
    Votre question montre votre volonté de comprendre et donc de progresser dans la foi. Le Seigneur qui aime tendrement chacun de ses enfants n’est pas insensible à votre souffrance de vivre un célibat non choisi et de ne pas pouvoir partager votre désir de vous donner entièrement. Si votre vocation est de fonder une famille, la providence mettra sur votre route celui que vous attendez, n’en doutez pas, mais Il (Le Seigneur) attend pour cela que vous fassiez de votre côté un effort de conversion vrai et sincère pour lutter, avec l’aide indispensable de sa grâce, contre toutes les pratiques et pensées impures et égoïstes qui vous entraves et dont fait partie le péché de la masturbation.
    Courage, détermination, prière, persévérance, jeûne en cas de chute, recours au sacrements de l’Eucharistie et du pardon vous conduiront à coup sur au bonheur véritable. Je prie pour vous, cherchez d’abord le royaume de Dieu et tout vous sera donné par surcroît !

Répondre