Pourquoi les ordinations d’évêques lefebvristes seraient valides?

Mgr Lefebvre a ordonné 4 évêques en 1988. Le Vatican a reconnu de facto la validité de ces ordinations, bien qu’elles aient été réalisées sans remplir les conditions canoniques. L’un de ces évêques, Williamson, ordonne à son tour évêques et prêtres. Il a certes eté excommunié à nouveau, mais doit-on considérer ces ordinations comme valides ? Suffit-il de se prévaloir d’une succession apostolique hors de toute communion ecclésiale, pour garder le pouvoir d’ordination ?

Cette question permet d’expliquer la différence entre licite et valide, schismatique et hérétique, ainsi que la confusion à ne pas faire entre excommunication et licéité.

Le Vatican n’a pas « reconnu de facto la validité de ces ordinations ». Elles sont valides de jure. Pour faire simple, un sacrement n’est jamais révocable, car Dieu ne reprend jamais ses promesses. C’est pourquoi on ne peut jamais « débaptiser » quelqu’un, qu’un prêtre réduit à l’état laïc reste prêtre et qu’un mariage est indissoluble. Même lors d’une procédure de nullité est engagée, on ne dissout pas le mariage, on acte qu’il n’était pas valide dès le départ. Il en ressort qu’une ordination épiscopale n’est pas révocable si elle a été faite validement. Et donc qu’un évêque lefebvriste, qui a été ordonné validement au départ, reste un évêque. Donc si trois évêques lefebvristes en ordonnent un autre, l’ordination est valide. Idem s’ils ordonnent des prêtres.

En revanche, elle n’est pas licite, c’est-à-dire que tout catholique de bonne foi ne doit pas avoir affaire à ces évêques et prêtres-là et ne doit pas recevoir de sacrements de leur part. C’est à peu près la même chose que pour les évêques orthodoxes. Oui, eux aussi peuvent se prévaloir d’une succession apostolique. Oui, ils sont bien des évêques et oui, les sacrements qu’ils administrent, ou qu’administrent les popes qu’ils ordonnent sont valides. Le Sacrement du Mariage orthodoxe est même licite selon la majorité des théologiens catholiques (même si le débat existe. Il n’y aurait plus de discussions si les Orthodoxes acceptaient la réciproque. La plupart des théologiens catholiques accepteraient même que tous les sacrements orthodoxes soient licites s’il y avait réciprocité). D’ailleurs, depuis l’Année de la Miséricorde en 2016, les Sacrements de la Réconciliation et du Mariage lefebvristes sont licites.

Cela n’a pas vraiment de lien avec l’excommunication, qui est une mesure disciplinaire pour inciter le pécheur à se repentir. On peut être excommunié tout en restant catholique, c’est le cas de toutes les personnes qui participent à un avortement (dans certaines conditions, cf. nos articles à ce sujet). Et on peut être schismatique sans être excommunié, c’est le cas du Patriarche de Constantinople depuis la levée des excommunications mutuelles entre le Pape St Paul VI et lui en 1964.

A l’inverse, les autres confessions chrétiennes sont issues d’hérésies. Les catholiques et eux ne partagent pas la même foi sur des points important, même si certains ont pu être résolus par la Déclaration d’Augsbourg de 1999. Les sacrements administrés par leurs évêques, quand ils en ont, ne sont pas valides.

4.3/5 - (3 votes)

Commentaires

  1. Zarbar

    Pour compléter votre réponse, si vous le permettez. Vous dites qu’un évêque peut toujours en ordonner un autre, même contre la volonté du Saint-Siège. C’est effectivement la discipline actuelle, mais peut-être pourrait-elle changer. De fait, il existe une discussion entre les théologiens pour savoir si l’Église pourrait imposer une clause d’invalidité des ordinations réalisées en dépit de l’opposition du Saint-Siège. Les clauses d’invalidité existent pour d’autres sacrements, par exemple celui du mariage, pour lequelle l’Église impose de respecter la forme canonique sous peine d’invalidité. Cette clause a d’ailleurs été extrêmement débattue au concile de Trente, même si elle a fini par s’imposer.
    Il est donc possible d’imaginer qu’un jour, des ordinations épiscopales contre la volonté du pape soient invalides, même si l’évêque qui les réalise est véritablement évêque et le restera pour toujours.

Répondre