Prier à l’intercession de Marie

J’ai du mal à comprendre qu’on nous demande de prier Marie. Dans la Bible il n’est pas cité une seule fois de la prier mais de croire et de prier Jésus seul parce qu’il est le chemin et la vérité qui mènent au Père.

Personne ne demande de « prier Marie ». Dans la foi catholique, on prie à l’intercession de Marie, ce n’est pas la même chose : c’est-à-dire qu’on demande à Marie de relayer les prières des fidèles qui lui demandent cette aide. Dire « prier Marie » est effectivement très courant mais c’est un raccourci de langage.

Quant à dire que Marie intercède pour nous, l’Evangile de ce jour, l’épisode des Noces de Cana (Jn 2, 1-11), l’illustre totalement. Le texte ne dit comment Marie a su qu’il n’y avait plus de vin, si on le lui a dit ou si elle s’en est aperçue toute seule. Toujours est-il qu’elle intercède auprès de Jésus pour les personnes présentes, que ce soient les hôtes, les invités ou les servants. Nul ne sait ce qu’aurait fait Jésus sans l’interpellation de Marie. Mais sa réponse un peu sèche du verset 4, « femme, que me veux-tu ? Mon heure n’est pas encore arrivée », laisse entendre qu’il ne souhaitait pas intervenir. Mais il agit quand même.

Donc peut-être que le Seigneur agirait pour nous sans l’intercession de Marie. Mais Il permet de penser qu’il agit plus vite que prévu par elle. Pourquoi ? C’est la Vierge qui donne la réponse en s’adressant aux servants : « tout ce qu’il vous dira, faites-le ». L’intercession de Marie n’est valable que parce qu’elle nous conduit à Jésus. C’est son rôle depuis son « oui » à l’Ange Gabriel pour que le Salut s’incarne en elle. C’est Dieu qui sauve mais Il ne nous aurait pas sauvés si elle n’avait pas dit oui. Par ailleurs, la dévotion mariale est  totalement attestée dans l’Ecriture puisque, si elle n’est pas présente au tombeau vide, elle l’est aux moments clefs où Jésus se révèle: à la Nativité, à la Présentation au Temple, au Recouvrement au Temple, au Cénacle au moment de la Pentecôte (Ac 1, 14) et a donc reçu l’Esprit Saint comme les Apôtres, Elle est présente au pied de la Croix et donnée comme mère à l’Eglise représentée par le disciple (Jn 19, 26). Sans être nommée, elle est la Femme couronnée d’étoiles qui échappe au Dragon en Ap 12 (puisqu’il s’agit de la mère du Messie. Le Messie étant Jésus, sa mère est Marie).

Les miraculés des lieux d’apparition mariale, à Lourdes ou ailleurs, ont bénéficié de cette grâce. Personne n’est obligé de la demander. Personne n’est obligé de guérir. Personne n’est obligé de recevoir la grâce. Mais pour ceux qui cherchent Dieu, le Seigneur nous dit en ces lieux « venez et voyez » (Jn 1, 39), et, comme la Vierge l’a révélé à Ste Catherine Labouré à la chapelle de la Rue du Bac, « des grâces seront répandues sur vous ».

4.1/5 - (41 votes)

Commentaires

  1. Yan

    Bonjour oft vous avais dit que “C’est Dieu qui mais il ne nous aurait pas sauvé si elle n’avait pas dit oui ” (donc marie ) mais c’est faux même si elle avait refusé le Seigneur Jésus allait toujours naître par elle la preuve avec Zacharie dans Luc 1:18-20
    [18]Zacharie dit à l’ange: “A quoi reconnaîtrai-je que cela sera
    ? Car je suis vieux, et ma femme est avancée en âge.”
    [19]L’ange lui répondit: “Je suis Gabriel, qui me tiens devant Dieu; j’ai été envoyé pour te parler et t’annoncer cette heureuse nouvelle.
    [20]Et voici que tu seras muet et ne pourras parler jusqu’au jour où ces choses arriveront, parce que tu n’as pas cru à mes paroles, qui s’accompliront en leur temps.” Voilà ce qui allait se passait avec marie si elle n’avait cru elle allait etre muette comme Zacharie jusqu’à l’accomplissement des paroles de Gabrielle donc c’était par grâce qu’elle avait dit cela une faveur imméritée dont on ne peut s’en vanter donc ce n’est pas parcequ’elle a dit oui aux paroles de l’ange que l’on doit la vénérer ou la considérer comme reine et autres

  2. Disciple

    « Voilà ta mère ». Jesus confie sa mère au disciple. Il utilise « ta » pour dire traite la comme la tienne car il a vu la souffrance qu’elle avait en voyant son fils mourir.
    On a l’impression dans ce verset que Marie doit guider le disciple (parce que cnest quand même la mère de Jésus) mais ici c’est le disciple qui « l’a pris chez lui ». Elle était impuissante face au drame qu’elle venait de voir. Jésus a juste confié sa mère pour qu’elle soit consolée comme si c’était la notre. On aurait aimé que les autres face de même à notre propre mère. Maintenant que Jésus est ressuscité, elle n’a plus besoin de nous ni nous d’elle. C’était un rôle que Jésus a donné à Marie le temps qu’il ressuscite.

    Et puis dire que la volonté de Dieu dépends des hommes est complètement faux. Dieu a choisi et comme il sait tout il savait que Marie était la personne apte à enfanter Jésus donc sa réponse allait forcément être oui.

Répondre