Qui vengerait Cain?

Dans la Bible Genèse 4, versets 4 à 15, l’Eternel  dit “Si quelqu’un tue Cain, il sera vengé 7 fois.” Qu’est que cela veut dire que Cain sera vengé 7 fois et par qui ?

C’est, en effet, un passage assez mystérieux, comme d’autres passages de la Genèse, qui font allusion à des épisodes remontant sans doute à des temps archaïques.

Une première interprétation, qui n’engage que nous, est qu’être vengé sept fois signifie que, si quelqu’un tue Caïn, non seulement son meurtrier mais aussi six personnes de son entourage mourront en représailles. N’oublions pas qu’au moment où l’épisode est censé se dérouler, Dieu n’a pas encore conclu l’Alliance au Sinaï et instauré la Loi du Talion. La représailles peut alors déborder l’offense.

Qui peut accomplir cet acte ? Le texte ne le dit pas. Ce peut-être le Seigneur lui-même, ou un goël, un « vengeur du sang » de la famille de Caïn. La culture du Proche-Orient autorise souvent tout homme d’un clan à venger un meurtre d’un homme de son clan contre tout homme du clan du meurtrier, et pas forcément en exécutant le meurtrier lui-même. On en trouve encore des traces dans le Kanoun albanais, en Afghanistan etc.

On pourrait objecter que, puisqu’Abel est mort, il n’y a personne pour tuer Caïn et encore moins quelqu’un pour le venger. Outre le fait que ce pourrait être Adam lui-même ou un de ses futurs fils (Seth), il ne faut pas trop coller au texte. Un texte biblique est d’abord suggestif et livrant un message théologique, ce n’est pas un procès-verbal de commissariat de police.

Car une interprétation plus spirituelle est que Dieu ne condamne pas Caïn à mort malgré son meurtre et le protège en dépit de tout. Sa bienveillance surabondante (Il le vengerait sept fois et non pas une seule) est là pour donner l’occasion à Caïn de faire un chemin de réconciliation vers son Seigneur et vers ses futurs frères.

5/5 - (1 vote)

Répondre