Répondre sur le rapport Sauvé

Suite au rapport SAUVÉ, j’entends à nouveau cette litanie de mots de beaucoup qui disent “s’ils étaient mariés, les curés vivraient mieux et arrêteraient de violer des gosses.” Sans vouloir mettre de l’huile sur le feu, comment répondre à ces personnes là, dans le respect et dans la considération, particulièrement pour les victimes ? Que dire à ces personnes qui assènent de violents coups sur l’Église et les prêtres ?

Ce n’est pas le lieu sur ce site de commenter l’actualité, même de l’Eglise et plusieurs articles dans la presse, chrétienne ou non, analysent le rapport Sauvé, tout comme des conférences s’organisent dans les paroisses. Ce peut être des moyens de s’informer.

Nous noterons cependant que le rapport confirme ce que toutes les enquêtes sur les abus sexuels sur mineurs dans l’Eglise dans les pays occidentaux disent depuis des années (rapport Oko 2013, rapport du Grand jury de Pennsylvanie en 2015 etc) : 80% des victimes sont des garçons (contre 25% dans l’ensemble de la population), donc on ne voit pas en quoi le mariage des prêtres améliorerait les choses. Cela indique une fois de plus que les prédateurs ne semblent pas intéressés du tout par le mariage.

Le contre-argument invoquant un accès plus facile auprès de garçons que de filles ne tient pas : garçons et filles se confessent à un prêtre et, dans les années où le nombre de victimes a été le plus fort (la courbe du nombre de victimes estimées est descendante : 121000 de 1950 à 1969, 47500 de 1970 à 1990 et 48000 depuis, donc sur 30 ans au lieu de 20), les aumôniers étaient encore largement des prêtres, y compris pour les filles.

Ensuite, aucune institution n’a mené une enquête aussi fouillée sur le sujet en son sein mais il y a bien plus de victimes dont les agresseurs étaient mariés ou en couple dans d’autres lieux que l’Eglise catholique: 4% des cas dans l’Eglise, si on prend les estimations du rapport Sauvé (qui ne sont, rappelons-le, que des estimations. Seuls 243 victimes ont été interrogées et 7500 formellement identifiées. Le chiffre de 216 000 proviendrait d’un sondage Inserm. Il sera intéressant de pouvoir lire la totalité du rapport et voir sa méthodologie), contre 7,5% de cas dans la famille, par exemple.

3.7/5 - (6 votes)

Commentaires

  1. Damien georges

    Mille mercis à Mgr Pontier qui nous a mis dans la… mélasse sans aucune garantie d’impartialité avec cette Commission entièrement à charge contre l’église catholique, sans possibilité de recuser les membres les plus susceptibles de partialité, sans déclaration de conflit ” d’intérêts”, sans contre enquête sans vérification des chiffres annoncés. Bref, merci a celui qui a organisé cette iniquité

  2. Gérard

    Bien entendu, parmi toutes ces victimes, aucun faux témoignage ne peut être imaginé. Notre société, qui a inventé le prétendu “mariage pour tous”, promu l’avortement à échelle industrielle, continue avec la PMA et va continuer avec la GPA, ne comprend, parmi les pédophiles, que des prêtres catholiques, peut donc se draper sans vergogne dans les oripaux de sa bien-pensance qui ne connaît le mal que s’il se réclame de Jésus-Christ. Heureusement que M. Sauvé, franc-maçon notoire, est là pour jeter la première pierre à notre Eglise.

  3. Damien Georges

    Tout le sacerdoce catholique de France est stigmatisé dans ce “rapport” dont les résultats ne sont que des fabrications statistiques, avec lesquels on devrait fournir des fourchettes. Alors on se rappellera le Procès de Nuremberg qui a jugé les dignitaires du régime nazi, et n’a trouvé qu’une quarantaine de prévenus, dont au moins trois ont été acquittés. Si la CIASE avait opéré en Allemagne à cette époque, il aurait fallu juger et condamner des millions d’allemand!
    Alors il faut rappeler que la justice condamné des personnes sur DES ACTES, et non pas des personnes sur des statistiques.Le rapport Sauvé en entier est un non-sens complet et les catholiques, sans nier des faits condamnables, sont en droit de le rejeter en entier !!!

  4. Damien Georges

    l’INSERM qui a réalisé ces “statistiques pourrait être attaqué en justice s’il s’avère que l’outil statistique utilisé était non adapté. Alors il y aurait eu déficience dans le rôle de conseiller.
    L’unité de base dans l’église est le diocèse ! Voici comment on eu pû operer
    – TIrer au hasard une certain nombre de diocèses de moins de 250.000 habitant, puis d’autres entre 250.000 et 500.000, puis entre 500.000 et un million d’habitants…et enquêter sur les cas concrets avérés, et sur les cas possibles ou probables. Et par une simple péréquation, on serait arrivé a des chiffres crédibles, proches de la réalité pour l’ensemble de la France !!!
    Mais Mr Sauvé n’a peut-être pas une grande culture mathématique et statistique. Et sa grosse commission non plus !!! Et Mgr Pontier non plus…

  5. Damien Georges

    A Fatima, le 13 juillet 1917, Notre-Dame a annoncé qu’elle reviendrait demander
    – La consécration de la Russie à son coeur Immaculé. Cette demande a été explicitée een 1929 à Tuy ville espagnole de Galice, à la frontière avec le Portugal. Soeur Lucie, la seule survivante des trois bergers de Fatima y avait été envoyée dans un couvent des Soeurs Dorothée. Notre-Dame a demandé que la consécration de la Russie soit faite par le pape et les évêques du monde entier, au cours d’un acte clair, public et EXPLICITE de RÉPARATION ( c’est à dire l’Eglise Enseignante au complet) En 1929, on ne comprenais pas pourquoi il fallait faire réparation, mais maintenant on comprends bien mieux avec tous ces scandales !!!
    – La dévotion réparatrice des premiers samedis du mois est demandée aux fidèles et aux prêtres ( C’est à dire l’Eglise enseignée au complet, donc moi, via amis catholiques, et Mr le Curé). Cette demande a été reçue en 1925 par Soeur Lucie de Fatima dans la ville de Pontevedra, aussi en Galice espagnole, ou il y avait un couvent des soeurs Dorothée : Lucie a fait son noviciat.
    Dans un prochain post, je vous expliquerai ce qu’est cette réparation.
    Sachez toutefois qui si quelqu’un vous parle de Fatima sans savoir ce que sont Tuy et Pontevedra, c’est qu’ils n’y connaissent rien!!! Tuy et Pontevedra sont le prolongement des apparitions de Fatima, du 13 juillet 1917, dans le 2eme secret. A suivre !

  6. Damien Georges

    A La Salette en 1848, Notre-Dame a dénoncé les prêtres, devenus des cloaques d’impureté, et elle a mis en garde ceux qui admettent au sacerdoce( les entrées au séminaire) et dans les congrégations religieuses.Elle a ajouté que certains ordres religieux perdraient complètement la foi, et entraîneraient un grand nombre d’âmes en enfer. Elle a dit aussi quelque chose au sujet des évêques…Tout cela était assez bien vu !!!Et gratuit. Mais l’église actuelle préfère écouter la commission Sauvé, mais ça a un prix: victimes qui souffrent et perdent la foi, âmes qui vont en enfer !!!

  7. Damien Georges

    Reverrons au rapport Sauvé. Si j’additionne tous les crimes et délits commis en France depuis 70 ans, que ce soit le vol d’un paquet de bonbons jusqu’aux assassinats d’une serial killer, jr peux vous prouver statistiquement que chaque français a commis “en moyenne” 2,6 délits par An et un crime passible des Assises en moyenne tous les vingt ans. Statistiquement ça peut être exact, mais la police ne pourra rien tirer d’utile ce ce fatras ou l’on mélange tout, torchons et serviettes, carottes et navets. La justice non plus n’en tirera rien, car elle juge des personnes sur des faits et non pas sur des statistiques, des faits avec des témoins des expertises, des droits aux victimes et des droits aux accusés ! Vous vous êtes donne le beau rôle en salissante toute une institution qui ne peux pas se défendre , et cela en toute indépendance” quel brave homme vous faites!!! Un haut fait pour un haut Magistrat !!!

Répondre